L’inclusivité ne se limite pas à l’écriture inclusive (ou pire, à un point médian). Il s’agit d’une démarche globale visant à rendre visibles tous les discours, tous les vécus, et tout particulièrement ceux qui s’éloignent de ce que la société, la culture, nous présente comme la norme. Elle touche tous les domaines et ne s’arrête pas à de bonnes intentions de façade. La semaine dernière, j’ai eu l’occasion de visiter une chouette exposition qui en est un très bon exemple.

 

Affiche et livret exposition

De quoi parle Féminin plurielles ?

Féminin plurielles est une exposition temporaire que l’on peut découvrir à Montolieu (dans l’Aude) jusqu’au 30 octobre. Chaque année, le musée Cérès Franco expose une partie du riche fonds de Cérès Franco, ancienne galériste et collectionneuse d’art prolifique avec une affinité toute particulière pour l’art brut et l'art naïf. Cette année, les artistes femmes sont à l’honneur et ce choix n’a rien d’anodin.

 

musée vu d'en haut. Coopérative Cérès Franco Montolieu

Les Guerrilla Girls

Parmi les artistes invitées de cette exposition, les Guerilla Girls, un collectif d’artistes féminines new-yorkaises qui militent pour la place des femmes et des personnes racisées dans les arts. Un simple petit tour dans un musée classique suffit à constater que l’écrasante majorité des oeuvres sont signées par des hommes. Les femmes sont bien présentes, mais surtout en tant que modèle ou sujet (nu, de préférence).

Voilà ce que dénoncent les Guerrilla Girls : les artistes femmes et issues des minorités sont moins exposées, moins prises au sérieux (mois payées), ce qui crée un cercle vicieux. Par un biais de confirmation, on a alors l’impression qu’il y a moins de femmes artistes et c’est plus difficile pour les nouvelles artistes de se faire une place ou d’oser prendre leur place.

Affiche Guerrilla girls

Pour celles et ceux qui ne parlent pas la langue de Jane Austen :

Cher collectionneur d’art

Il nous est apparu que votre collection, comme tant d’autres, ne contient que trop peu d’oeuvres créées par des femmes.

Nous sommes persuadées que vous regrettez fortement cet oubli et que vous allez vous empresser d’y remédier.

Bien affectueusement

Les Guerrilla Girls

Qu’est-ce que l’art brut et l’art naïf ?

Le terme Art brut, que l’on doit au peintre Jean Debuffet, désigne les oeuvres d’art créées par des personnes sans culture artistique, tout particulièrement les marginaux (prisonniers, personnes internées dans des hospices, mystiques, anarchistes…). En sommes, un art aux antipodes de l’art classique.

J’aime tout particulièrement cette citation de Debuffet :

“Le vrai art, il est toujours là où on ne l'attend pas. Là où personne ne pense à lui ni ne prononce son nom.”

C’est un art qui casse les codes, qui s’affranchit des convenances…

L’art naïf se caractérise quand à lui par le non-respect des règles de perspective et des couleurs très vives. Il est généralement d’inspiration populaire et là encore, les artistes ne sont pas toujours passées par des grandes écoles d’art.

 

Le conte du cahier liberté, Danielle Jacqui, dite celle qui peint

Le conte du cahier liberté, Danielle Jacqui, dite celle qui peint

Qu’est ce que j’en ai pensé ?

Une très belle découverte, on en prend plein les mirettes ! Une profusion de couleurs, de formes… On est très loin des natures mortes et portraits de gens riches ! Certains thèmes abordés sont très sombres (harcèlement, inceste, deuil), le corps féminin est représenté d’une infinité de manières différentes, très loin des représentations anatomiques.

Chaque oeuvre montre sa propre vision de la féminité : comme le rappelle le titre de l’exposition, la féminité est plurielle, loin de la FÂMME monolithique et essentialisée.

Autre atout de l’exposition : les tableaux se mêlent aux sculptures, aux poèmes et aux projections vidéos, et même à des drapeaux !

À propos de Montolieu

J’aime beaucoup le village de Montolieu. Sa particularité : il compte une bonne quinzaine de librairies et bouquineries pour environ 800 habitants ! L’été, il accueille des festivals de musique et on y trouve aussi un musée des Arts et Métiers du livre.

Montolieu village du livre

Flânez dans ses ruelles tortueuses à vos risques et périls, car il est difficile de ne pas tomber sur une caisse de livres ! Si comme moi, vous adorez les livres, c'est un petit paradis qui peut vite virer au cauchemar pour votre bibliothèque ???? Dans tous les cas, le paysage vaut le coup d’oeil.

Je vous laisse avec mon tableau préféré : Les bras lianes de la reine noire, une encre sur toile d’Evelyne Postic :

Les bras lianes de la reine noire, une encre sur toile d’Evelyne Postic

 

Et avec ce rappel : prônons la diversité, partout, tout le temps. Dans les textes, oui, mais aussi dans les représentations, dans le choix des personnes mises en avant…

Pour en savoir plus : Féminin plurielles, par la Coopérative Musée Cérès Franco, 11170 Montolieu. L’exposition dure encore jusqu’au 30 octobre 2022. Merci au musée pour son chaleureux accueil !

www.collectionceresfranco.com