J’ai remarqué que quand on se présente comme rédactrice web, c’est au mieux super vague, au pire complètement obscur. Pour l’expliquer, le plus simple reste encore de donner un exemple concret de ce que je fais au quotidien avec une étude de cas. Je vous présente donc Bul-lon, un sophrologue spécialisé dans la prise en charge des personnes à haut potentiel intellectuel et émotionnel.

Le projet de Bul-lon

Jérôme Denonain s’est récemment reconverti à la sophrologie et son projet était double :

  1. Créer un site de A à Z
  2. Assurer une présence régulière pour se faire connaitre sur les réseaux sociaux (nous sommes donc ici sur un accompagnement longue durée)

Création du site

Pour cela, l’équipe Cookianime a uni ses forces : Christel s’est occupée des visuels, de la charte graphique, de la conception du site, Alexandre a créé le site et de mon côté, je me suis occupée de tous les textes.

Ce travail en équipe permet d’enrichir le projet avec les retours des uns et des autres. Les visuels inspirent les mots, et vice-versa.

Et tant qu’à faire les choses bien dès le départ, nous avons opté pour une communication aussi inclusive que possible, pour que les textes s’adressent à tout le monde, et pas seulement au masculin.

Nous avons aussi travaillé en amont sur les valeurs qu’il souhaite incarner par le biais de son entreprise, mais aussi sur sa cible : s’adresser à tout le monde, ça revient à ne parler à personne.

Création de contenu

Du podcast au blog

Plus à l’aise à l’oral qu’à l’écrit, Jérôme a choisi le podcast pour parler de son activité : c’est Le zèbre qui bulle. Il s’occupe seul de l’aspect technique, de l’enregistrement à la publication, mais je l’accompagne si besoin en amont dans l’écriture des épisodes, notamment au niveau de la structure des idées.

Et puisqu’on parle d’idées, pour cet aspect, je l’ai accompagné dans une recherche de mots-clés, mais aussi d’intentions de recherche : quelles sont les questions que se posent les internautes sur ses problématiques ? C’est une mine d’inspiration pour de nouveaux sujets.

Comme le blog est un outil précieux pour le référencement naturel (SEO) d’un site, une fois l’épisode de podcast prêt, je prends le relai et je transforme l’épisode de podcast en article de blog optimisé pour les moteurs de recherche. Le jour de la parution de l’épisode, Jérôme a toutes les cartes en main pour publier ses contenus.

Décliner son podcast permet aussi d’y renvoyer son audience lorsqu’on veut citer des sources, permettre le référencement du podcast dans les moteurs de recherche, mais aussi partager le podcast sur des sites comme Pinterest. Ce n’est pas à négliger.

Réseaux sociaux

Créer du contenu, c’est bien. Le faire découvrir aux autres, c’est encore mieux ! Si votre site Internet est votre vitrine, vos réseaux sociaux sont votre courroie de transmission.

J’ai aidé Jérôme à créer ses comptes et nous avons travaillé ensemble sur sa stratégie éditoriale :

  • fréquence de publication
  • principaux thèmes à aborder
  • création d’un calendrier éditorial partagé
  • travail sur sa voix authentique pour se défaire progressivement des habitudes d’écriture scolaires et adopter un ton reconnaissable

Nous travaillons en cocréation : en général, il prépare les grandes lignes des publications, ce qu’il attend d’un post… quand j’ai des idées, je les lui propose aussi. Puis je lui prépare des textes qu’il valide ensuite : car l’important, dans ce genre de collaboration, c’est que votre rédacteur ou votre rédactrice parle avec vos idées et vos mots à vous, pas les siens. J’adapte ensuite mes premiers jets en fonction de ses retours.

Sa stratégie de contenu repose sur 3 piliers : la sophrologie, bien sûr, le haut potentiel intellectuel et émotionnel, et le jeu. Comme nous sommes sur un projet de longue haleine, je me documente progressivement sur ces sujets pour inspirer le travail d’écriture. Et oui ! Écrire, ce n’est pas seulement rédiger.

Toutefois, je ne suis pas community manager : je lui fournis les articles et contenus clé en main, puis Jérôme les publie le jour prévu dans le calendrier et traite ensuite les commentaires, les interactions… C’est d’autant plus important que mes textes s’adaptent à sa voix pour ne pas créer de dissonances.

Pourquoi faire appel à une rédactrice web ?

Pour tout un tas de raisons. Dans le cas de Bul-lon, Jérôme a un blocage à l’écrit, n’est pas du tout à l’aise… et écrire tout seul lui paraissait une tâche insurmontable.

Mais pour d’autres, à l’aise à l’écrit, c’est une question de temps : déléguer à un rédacteur web de confiance, c’est se laisser plus d’espace pour d’autres tâches qui nous paraissent plus intéressantes.

Dans tous les cas, c’est un bon moyen d’assurer sa régularité, un critère très important dans le content marketing (la communication sur les réseaux sociaux).

La rédaction web, bien plus que des mots

Comme je le disais plus haut, écrire, ce n’est pas seulement rédiger. J’irai même jusqu’à dire que rédiger est loin d’être le plus dur si le travail a bien été fait en amont.

Pour pouvoir écrire quoi que ce soit, il faut d’abord savoir de quoi on va parler, d’où le travail effectué en amont

  • sur la recherche des mots-clés à utiliser ⇒ les mots-clés utilisés par votre audience, pour capter son attention
  • sur les sujets à aborder ⇒ trouver des idées régulièrement, c’est le nerf de la guerre
  • sur les valeurs ⇒ si vous prônez la bienveillance, il faut faire preuve de bienveillance dans ses textes aussi. La cohérence, c’est tellement important !
  • sur sa voix, sa façon de s’exprimer à l’écrit ⇒ tout est question d’intégrité. C’est plus complexe qu’il n’y parait, car le système scolaire nous formate, il faut réapprendre à “parler normalement” à l’écrit.

Ne pas faire de fautes, c’est bien, mais pas suffisant

On nous a souvent rabâché que bien écrire, c’est avoir une orthographe irréprochable. Je ne suis pas d’accord. Ne pas faire de fautes, c’est cool, mais l’orthographe française est inutilement compliquée et tout miser dessus, c’est se focaliser sur l’arbre qui cache la forêt ou pire, s’interdire de s’exprimer et de faire passer son message. Écrire, c’est aussi et surtout :

  • trouver les bonnes idées
    • mais aussi l’enchainement logique des idées
  • travailler la syntaxe
  • utiliser les bons mots et les bons mots-clés
  • trouver un ton qui se démarque un peu

tout ceci est autant, voire plus important. Ça fait beaucoup pour vous ??? D’où l’importance de bien s’entourer !

Cocréation ou délégation totale de sa stratégie de communication ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon, tout est question de votre personnalité, mais aussi du temps dont vous disposez.

Si vous n’avez pas le temps, que ça “vous gonfle”… c’est en effet peut être mieux de déléguer.

Si vous avez un peu de temps, que ça vous intéresse quand même, que vous avez envie de mettre votre grain de sel… la cocréation est une bonne solution. Et personnellement, c’est celle que je trouve la plus intéressante ! Ça permet d’instaurer de belles collaborations, de s’enrichir mutuellement.

Pour les personnes comme Bul-lon, qui n’aime décidément pas l’écrit, je propose même de laisser ses idées par message vocal. C’est fou comme la parole peut être libératrice et ça fait une belle base de travail.

Et en mode brouillon, on est entre nous. Certes, je corrige les fautes et redresse la syntaxe avant publication, mais je me fiche pas mal que vous fassiez des fautes, seules les idées comptent ! Justement, c’est pour ça que je suis là.

Un grand merci à Jérôme d’avoir accepté cet exercice de dissection ! J’espère avoir éclairé votre lanterne. Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à me les poser.

 

 


Photo de profil Claire Michelon

Salut ! Je m’appelle Claire et je suis là pour vous aider à traduire et créer des textes inclusifs qui reflètent vos valeurs et la culture de votre entreprise, ou les rédiger pour vous !

Retrouvez-moi également sur Instagram et LinkedIn, ou dans la Missive inclusive, une newsletter bimensuelle sur les thématiques du féminisme, de la diversité et de l'inclusivité à travers les bouquins. Vous pouvez vous abonner, et recevoir votre bibliothèque de références en cadeau, en cliquant sur ce lien.